Mit Iccot

Apparition :

Mit Iccot joue pour la première fois dans « Massacre au Sécateur » dans le rôle du zombi. Son jeu exceptionnel lui assure des rôles de choix dans les films suivants de Niavlys Ertemel : il incarne dans « Missions » un voleur audacieux au destin tragique, puis l’Archer dans « Anton le Barbare ». Dans « Insequor », il interprète un des mystérieux interrogateurs.

Toujours affublé de costumes extravagants (camouflage pour « Missions », déguisement de Robin des Bois pour « Anton le Barbare », puis le summum du ridicule dans « Insequor »), il est capable de déployer des ressources hors du commun pour investir son rôle, ce qui en fait l’acteur principal de Ertemel Production avec Notna-Cram Levalc : son plus dangereux concurrent dans la course aux Ertemel awards !

C’est aussi l’acteur qui souffre le plus de macabres blessures. Il se fait tout d’abord saigner à mort puis empaler dans « Massacre au Sécateur » par Imer Ertemel et Annej Opac. Mais c’est Notna-Cram Levalc qui semble lui vouer la  haine la plus tenace et féroce, puisqu’il mitraille Mit dans « Missions », le décapite avant de le dévorer dans « Anton le Barbare », et enfin l’assomme et l’énuclée dans « Insequor ». Il semblait s’être réconcilié avec Notna-Cram Levalc dans « Clavelliccelli » où il interprète le fidèle Danny, l’homme de main du Parrain – un personnage perturbant : calculateur, froid, cruel mais aussi moqueur, serviable et réactif. Sauf que dans « Clavelli », son personnage de Jacques Uzi trahira deux de ses employeurs, interprétés par Notna-Cram Levalc… Et dans « MAD », il joue un savant fou inventeur du terrible « MAD », rôle interprété par Notna-Cram Levalc.

Dans « MAD », il livre peut-être sa meilleure performance. Affublé d’une perruque qui le rend difficilement reconnaissable, il ébahit par l’étendue de sa folie. Sa liste de toutes les manières dont MAD est capable de tuer est un grand moment d’anthologie !

Habitué des seconds rôles, il obtiendra le rôle principal dans « Pakistania Georges » et il prouve alors le bien-fondé de cette décision : que dire de ce violent final contre un serpent ou de ces reparties déchaînées tout au long du film et plus particulièrement dans la scène -épique !- du gouffre…

Mit Iccot fait aussi une courte apparition dans « Le grimpeur sans pieds », et nous montre par cette petite saynète les dangers de l’insouciance.

Massacre au sécateur

 

Missions

Anton le barbare

Clavelliccelli

MAD 2

MAD

Clavelli 1

Clavelli

Il a dit :

« Ohé ! Il y a quelqu’un ? » (Massacre au sécateur).

« Ca fissu nantemain ! Chela le ceaumor ! » (Insequor)

« Je m’appelle Danny, je suis le bras-droit de Don Clavellicelli. Pour lui j’ai réglé plus de problème que je n’ai de doigts de pied. » (Clavellicelli)

« Naturellement. Voilà ta récompense. » (Clavelli)

Récompenses:

– Ertemel award du meilleur second rôle toute catégorie pour le voleur camouflé dans Missions. – Ertemel award du meilleur second rôle masculin pour le même rôle

– Ertemel award du meilleur second rôle pour Clavellicelli

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s