Notna-Cram Levalc

Apparition :

Notna-Cram Levalc apparaît pour la première fois à l’écran dans « Massacre au sécateur ». Depuis, il est devenu un élément indispensable à tout film d’Ertemel Production : après avoir décroché un des rôles les plus importants de « Missions », il devient l’acteur principal et presque exclusif d’un grand film épique spécialement créé pour lui, « Anton le Barbare ».

Dans « Anton le Barbare », il porte tout le film sur ses épaules. C’est lui qui a conçu ses costumes extraordinairement réalistes.  Il n’hésite pas à s’occuper et à s’accaparer le rôle du frère d’Anton, et du magicien Zhaï-Zu, en plus de celui d’Anton. Ce film est une consécration pour lui : sa prestation lui vaudra l’Ertemel Award du Meilleur Acteur en 2008. De même que Schwarzenegger en son temps avec Conan le Barbare, c’est le rôle d’Anton qui lancera la carrière de Notna-Cram Levalc.

En effet, sa performance dans le rôle d’Anton lui assure un nouveau premier rôle dans « Insequor », où il incarne avec brio le rôle d’un inspecteur flegmatique qui n’est pas sans rappeler le personnage joué par Jamie Foxx dans Collateral. On remarque tout de même une trace de tendresse chez cet acteur au travers de son attachement à Popi, son fidèle doudou dans ce film.

Chacune de ses apparitions est exceptionnelle, du fait de son investissement total dans chaque film auquel il participe. Notna-Cram Levalc ira même encore plus loin que ses performances d’acteur dans son engagement pour Ertemel Production puisqu’il dirigera presque de bout en bout deux films, « Automatique » et « Vie » (où il est nommé au poste de réalisateur aux côtés de Niavlys Ertemel). Dans le premier il révèle la mégalomanie qui l’habite et dans le second son talent dramatique et son engagement social.

Dans « Pakistiana Georges », on le retrouve au second rôle en mexicain cow-boy à la démarche très chaloupée. Dans un duel mémorable, il donne le meilleur de son jeu dans un concours de grimaces qui animent son faciès d’une façon des plus comiques !

On comprend pourquoi après de tels succès cinématographiques celui-ci se voit proposer un rôle dans la saga phare d’Ertemel Production, au travers de « Le grimpeur sans pieds » où Notna-Cram joue le rôle d’un coach hum disons… pharaonique ! Ce coach aura tant marqué les esprits qu’il deviendra lui aussi un personnage récurrent de la saga puisqu’il sera de retour dans « Le grimpeur sans lueur », avec une petite évolution vers un modèle plus christique. La scène de dialogue lors de la grimpe de nuit et celle de la soirée de récupération le place comme l’un des piliers de la saga.

En novembre 2009 et 2012, Notna-Cram Levalc décroche son plus grand rôle dans « Clavellicelli » puis « Clavelli », où il incarne avec brio le Parrain d’une mafia corse basée sur la région Midi-Pyrénées. C’est là que toute la démesure de son talent s’expose : l’espace qui lui est donné dans ces films lui permet de repousser les limites du métier d’acteur (notamment lors de la scène du restaurant de « Clavelli » où il joue trois personnages différents !). Il renoue dans ces films avec le personnage qu’il avait interprété dans « Missions », mais d’une manière bien plus développée qui donnera le vertige par la profondeur de son interprétation. Dans

En 2011, Notna-Cram Levalc poursuit sur sa lancée en acceptant le défi représenté par le scénario du film « MAD » : il jongle  avec une demi-douzaine de rôles avec prouesse, dont l’hilarant Henri Golant. Le dialogue du paysan et du seigneur de « MAD » a d’ailleurs été l’expérience de tournage la plus difficile qu’il ait connu : la scène a été interrompu de multiples fois suite à accès d’hilarité incontrôlés, autant de sa part que de celle du réalisateur ou d’Imer Ertemel. Que de talent…

Massacre au Sécateur

Misssions

Anton le Barbare

Insequor
Automatique
Pakistania Georges
Vie

Clavellicelli

MAD
Clavelli 1
Clavelli

Il a dit :

« Oh ! Mais tu es blessée ! » (Massacre au Sécateur)

« Bonjour. Je suis Anton Clavelicceli, le parrain de la mafia corse. » (Missions)

« Coin-coin » (Anton le Barbare)

« Popi ? » (Insequor)

« Je suis mieux que Dieu. » (Automatique)

« Je ne me laisserai pas mourir ainsi. La vie, c’est l’acte. Mourir, c’est mon choix. » (Vie)

« Tu me prends pour un jambon ou quoi ! » (Le Grimpeur Sans Pieds)

« C’est sûr, ce doit être bien d’avoir un homme de main comme ça sous la main !  » (Clavellicelli)

« C’est écrit là, caribou sauvage ! » (Le Grimpeur Sans Lueur)

« Dégagez, péons, dégagez ! Morbleu, bigre, diantre ! » (MAD)

« … pas besoin de le supplier, il nous suppliciera jusqu’à ce que mort s’ensuive » (Clavelli)

 

Récompenses :

– Ertemel Award 2009 du Meilleur acteur toute catégorie pour son interprétation du barbare Anton dans le film éponyme Anton le Barbare.

– Ertemel Award 2009 du Meilleur acteur, toujours pour le même rôle.

– Ertemel Award 2010 du Meileur acteur pour son interprétation du parrain de la mafia corse dans Clavellicelli.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s