« Missions » (août 2008)

Missions a été tourné le 29 et 31 août,puis le 01 septembre 2008 (un peu avant la rentrée des classe pour les membres de la production). C’est le second grand tournage de Ertemel Production : « Missions » se distingue par son nombre impressionnant d’acteurs. Aux côtés des stars du studio comme Notna-Cram Levalc, Annej Opac, Mit Iccot, Imer Ertemel, Etaga Ertemel, on découvre des nouveaux talents tels que Adnil El Uaerd et Nitsugua Taniom.

 

                 « Une organisation commerciale, Bio-Zen Technologies, a trouvé le moyen de cloner l’être humain et s’empresse de le faire savoir aux plus grands bandits. Le parrain de la mafia corse lui-même est contacté. Il doit venir en métropole pour se procurer le fameux CD contenant la technique du clonage… »

 

« Missions«  est un film à la trame plus travaillée que Massacre au Sécateur : le tournage se fit en trois jours à partir d’un scénario en grande partie déjà écrit par Niavlys et Imer Ertemel. Le réalisateur renoue pour l’occasion avec les effets spéciaux bricolés déjà vus dans « Nahuatl VS Sushi » pour la séquence introductive. Les balles utilisées datent d’ailleurs de la Première Guerre Mondiale.

Les costumes ont aussi reçu un soin particulier, puisque tout le monde est habillé en noir et porte des lunettes de soleil, sauf trois acteurs ainsi mis en valeur : le voleur interprété par un Mit Iccot méconnaissable sous sa tenue de camouflage ; l’agent écolo Nitsugua Taniom dont l’apparence tranche tellement avec celle de ses collègues que cela sème même le doute sur son honnêteté ; et enfin Notna-Cram Levalc, éblouissant dans son costume très recherché de italiano mafioso… corse.

L’interprétation de Notna-Cram Levalc est d’ailleurs à la hauteur de ses costumes. Un stage intensif de deux ans dans la campagne corse lui procura un authentique accent. A ce propos, Notna-Cram Levalc a déclaré lors d’une projection-test que lorsqu’on l’entend répondre au téléphone, « on se croirait sur la place Napoléon à Bastia le jour du marché aux puces… ». Un rôle d’une importance cruciale pour cet acteur, puisqu’il inspira Niavlys Ertemel, Imer Ertemel et Notna-Cram Levalc lui-même lors de la rédaction de « Clavelliccelli » un an plus tard.

Annej est calme et parfaite dans son rôle : celui du second du chef mafieux. Imer, dans les rôles des clones (épaulé dans la scène du dédoublement par le réalisateur Niavlys Ertemel) multiplie les exploits d’interprétation et surenchérit sur le rôle du méchant (quoique au final, tous les personnages se révéleront être des méchants). L’apparition de Adnil est aussi brusque que frappante, son retournement avec couettes volantes sublimé par un ralenti approprié étant devenu culte, de même que la stridence de son cri stupéfiant à son entrée dans la pièce qui sera son tombeau… Nitsugua est lui aussi très remarquable, il contraste fortement avec les autres acteurs avec son sourire figé sur son visage. Cet agent qui est prêt à risquer sa vie pour ses collègues est en fait un dangereux opportuniste… Sa prestation finale est immortalisée par la musique d’Ennio Morricone (Mon Nom est Personne).

 

ANALYSE

« Missions« , en plus d’être un formidable film d’action et d’espionnage, est aussi une troublante réflexion sur les dangers du clonage et de la recherche scientifique peu scrupuleuse. Le film est par ailleurs une dénonciation du terrorisme corse, prêt à acheter n’importe quelle technologie pour causer encore plus de dégâts. La paranoïa de notre société qui multiplie les systèmes de vidéosurveillance est aussi critiquée, puisque l’alarme du siège social de Bio-Zen Technologies se révèle en fin de compte inutile (le CD est tout de même volé, bien que le voleur soit rattrapé et tué).

La plus grande critique est adressée aux conflits armés et autres méthodes violentes, dénoncées tout au long du film : l’agent Etaga est victime de sa propre balle ; après une intense fusillade, on n’observe aucune trace d’impact sur les voitures lors de la dernière partie du film. Ce dernier détail est particulièrement révélateur des intentions du réalisateur, qui a ainsi montré l’irréalité des fusillades qui n’apportent aucune solution puisque c’est finalement par un déséquilibre du rapport de force (l’arrivée de l’agent Nitsugua) que se résoudra le conflit !

Le plan final, particulièrement ironique par l’opposition entre le ton doux et joyeux de la bande son et le carnage filmé, exprime finalement toute l’absurdité des combats et des magouilles mafieuses qui apparaissent bien vaines devant le résultat final. « Missions«  pourrait s’achever sur la morale archi-connue « les apparences sont trompeuses » puisque tout le monde est dupé tout au long du film. Seul l’écologiste joué par Nitsugua Taniom réussit à doubler les autres, ce qui est un appel évident à l’écologisme.

« Missions » était le grand favori de la cérémonie des Ertemel Award 2008 puisqu’il totalisait un total extraordinaire de quinze nominations ! Mais face à « Anton le Barbare« , il n’empochera que trois récompenses. Ce qui atteste tout de même de la qualité et de la renommée de cette oeuvre !

Récompenses :

– Ertemel award du Meilleur second rôle toute catégorie
– Ertemel award du Meilleur second rôle masculin
– Ertemel award du Meilleur second rôle féminin

Le film :

Cliquez ici pour voir le film

Publicités

5 réponses à “« Missions » (août 2008)

  1. Pingback: Nitsugua Taniom « Ertemel Production·

  2. Pingback: Annej Opac « Ertemel Production·

  3. Pingback: Notna-Cram Levalc « Ertemel Production·

  4. Pingback: Imer Ertemel « Ertemel Production·

  5. Pingback: Mit Iccot « Ertemel Production·

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s